Avec la fin de la guerre et la paix rétablie, Hubbard se remit immédiatement au travail et continua de tester ses découvertes et en éprouver l’applicabilité. Cela représentait une activité et une recherche intensives. Il sélectionna comme sujets d’observation des gens venant de tous les horizons, et expérimenta sans relâche à Hollywood où il travaillait avec des acteurs et des écrivains à Savannah, en Géorgie, où il aida les patients profondément perturbés d’un hôpital d’aliénés ; et aussi à Washington, New York, New Jersey, Pasadena, Los Angeles et Seattle. Avant 1950, il apporta son aide à plus de quatre cents personnes, avec des résultats spectaculaires. En outre il utilisa ses procédures sur lui-même, pour guérir les blessures qu’il avait subies pendant la guerre, recouvrant complètement sa santé dès 1949.

    Son rétablissement fut même si complet que cela contraria les officiers du Comité des retraités de la marine. Après tout, se disaient-ils, comment un homme qui était littéralement en petits morceaux à la fin de la guerre pouvait-il avoir d’aussi bons résultats à un examen médical complet ? Ils en conclurent que la seule explication était que Ron Hubbard devait être quelqu’un d’autre. Finalement, quand ils découvrirent que tout était en ordre, ils le déclarèrent apte au combat..


© 1996-2004 Église de Scientologie International. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie une philosophie religieuse appliquée