Une Nouvelle Ère pour L'humanité


    La publication de La Dianétique apporta une nouvelle ère d’espoir à l’humanité et marqua aussi le début d’une nouvelle phase de la vie de Ron Hubbard. À partir de ce moment, sa vie sera tout aussi aventureuse que les trente-neuf années précédentes. Mais cette fois, ce ne sont pas les détails et les événements qui sont les plus importants, mais les accomplissements qui constituent le sujet même du livre que vous êtes en train de lire.

       Immédiatement après la publication de La Dianétique apparurent les premiers signes indiquant qu’il allait devenir un homme public. Hubbard avait initialement prévu de mener encore une fois une expédition dès qu’il aurait terminé d’écrire La Dianétique, mais le succès de son livre fut tel qu’il dut modifier ses projets. C’est ainsi qu’au lieu d’explorer les îles grecques, il se retrouva bientôt à voyager dans tout le pays et à donner des conférences sur La Dianétique devant des salles combles. C’est aussi à cette époque que fut créée à Elizabeth, dans le New Jersey aux États-Unis, la première Fondation Hubbard de recherche Dianétique, et des foules de personnes commencèrent à arriver pour étudier ces nouvelles techniques et en apprendre plus sur La Dianétique.

        Avant la fin de l’automne 1950, sept cent cinquante groupes appliquaient les techniques de La Dianétique dans tout le pays, tandis que les gros titres des journaux proclamaient : « La Dianétique envahit les États-Unis » et « C’est le mouvement qui connaît la plus forte croissance de tous les États-Unis. »

       Les recherches de Ron Hubbard se poursuivirent, et en 1951, il publia un autre livre, « Science de la survie ». Dans cet ouvrage de 500 pages, il explorait plus profondément la nature de la pensée et de la vie, et offrait aux lecteurs une compréhension accrue du comportement humain, ainsi que des moyens permettant de le prédire. Ce livre traite de tous les éléments d’un tableau, le Tableau Hubbard d’évaluation humaine. Ce dernier explique les divers états émotionnels des individus, ces états ou « tons » étant très précisément définis. Le livre fournit des procédures précises qui peuvent permettre à tout un chacun d’atteindre le niveau le plus élevé de ces tons émotionnels, et, par conséquent, le niveau de survie ultime.

       En 1951, il écrivit un total de six livres, poursuivant ses recherches et continuant de perfectionner les technologies de Dianétique qui avaient résolu les problèmes du mental humain. Mais il restait néanmoins de nombreuses questions sans réponses, des questions que l’homme se posait depuis le début de l’histoire. « Plus j’avançais dans mes recherches, écrivit-il, et plus je comprenais que cette créature appelée Homo sapiens à laquelle j’étais confronté comportait beaucoup trop d’inconnues. »

       Aussi, un an et demi après la publication de « La Dianétique : la puissance de la pensée sur le corps » , Hubbard s’engagea-t-il dans une nouvelle voie vers d’autres découvertes, pénétrant à présent dans le royaume de l’esprit humain. Cette recherche spirituelle, commencée bien des années auparavant, alors qu’il était un jeune homme sillonnant le monde pour trouver des réponses aux mystères de la vie, devait durer plus de trente ans. Tandis qu’il codifiait nouvelle découverte après nouvelle découverte, la philosophie de la Scientologie voyait le jour, donnant à l’homme, pour la première fois, une voie vers une conscience, une compréhension et des aptitudes d’un niveau supérieur. Et cette voie, tout le monde pouvait l’emprunter.

       Les travaux de Ron Hubbard pendant toutes ces années étant de nature intrinsèquement religieuse, il devint tout naturel que ceux qui l’entouraient en viennent à se considérer non seulement comme les étudiants d’une nouvelle philosophie, mais aussi d’une nouvelle religion. C’est ainsi que des scientologues de Los Angeles fondèrent en 1954 la première église de Scientologie. Hubbard avait créé le sujet ; les premiers scientologues fondèrent l’Église.

        Tandis que de plus en plus de gens découvraient les percées de Ron Hubbard, des églises de Scientologie poussèrent rapidement partout dans le monde. Pendant ce temps, il continuait d’écrire et de donner des conférences, offrant ainsi ses découvertes à ceux qui cherchaient des réponses.

En 1959, Hubbard et sa famille s’installèrent en Angleterre où il avait acheté le manoir de Saint-Hill à East Grinstead dans le Sussex. Il allait y vivre pendant les sept années à venir, et le manoir allait aussi devenir le siège international de l’Église de Scientologie.

       C’est là que, tout en continuant d’écrire et de donner des conférences, il commença d’entraîner intensivement des scientologues du monde entier afin qu’ils puissent à leur tour rentrer chez eux et entraîner d’autres personnes. Au milieu des années soixante, il développa, étape par étape, une route permettant à n’importe qui d’atteindre des niveaux de conscience plus élevés. C’est aussi à cette époque qu’il codifia une série de principes administratifs d’opération pour les organisations de Scientologie. Ces principes entraînèrent une expansion qui fit de la Scientologie un réseau mondial.


© 1996-2004 Église de Scientologie International. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.

Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie une philosophie religieuse appliquée